Hommage d’un jour, action toujours

, par Résistances

A l’occasion du triste anniversaire de l’assassinat de Clément Méric en juin, un rassemblement d’hommage a été organisé (à l’appel du NPA, SUD/Solidaires, RPA et Antifa Lisieux) à Lisieux invitant à cette occasion chacun à agir en faveur du mieux vivre ensemble au quotidien.

Intervention RPA

Aujourd’hui, nous sommes d’humeur noir car nous nous réunissons pour rendre hommage aux victimes d’hier et d’aujourd’hui du racisme et du fascisme et plus particulièrement à Clément Méric, militant Antifa originaire de Bretagne, mort sous les coups de militants d’extrême droite, il y a un an, sur le pavé parisien, mort parce que militant antifasciste et libertaire.

Aujourd’hui, nous faisons grises mines face à la propagation du venin hallucinogène de la bête immonde et devant les résultats électoraux des partis d’extrême droite : les néonazis allemand du NPD, le parti d’extrême droite FPÖ en Autriche, le Parti populaire danois, le Front national en France, la formation néonazis grecque d’Aube dorée, le Jobbik ultranationaliste et raciste et antisémite et anti-Roms de Hongrie, les « démocrates suédois » anti-immigrationniste pour garder la suède suédoise (ça ne vous rappelle rien ?) ; tous, pour ne citer qu’eux, accèdent ou renforcent leur position dans les hémicycles des parlements nationaux et européens de la démocratie dite représentative.

Aujourd’hui, nous sommes vert de rage quand nous entendons ou lisons qu’il n’y a pas de danger pour la démocratie et la liberté, qu’il faut relativiser les résultats au regard de l’abstention, quoiqu’à un niveau quasi semblable vis-à-vis des consultations électorales précédentes, alors qu’au même moment les agressions, verbales comme physiques, à caractère discriminatoire augmentent (de 20 à 80 % en fonction de la cible visée). Vert de rage toujours quand on dit des Antifa, libertaires ou autres courants de pensée engagés dans la lutte contre le racisme et le fascisme qu’ils servent la soupe à ceux qui ont intérêt de remettre le couvert sur ces questions afin de masquer d’autres problèmes. Combien de Clément et de victimes anonymes faut-il à terre pour être autorisé à tirer le signal d’alarme et agir ensemble ?

Aujourd’hui, nous sommes rouge de colère de la priorité qui est faite pour une «  politique ferme et responsable, fondée sur la maîtrise des flux migratoires  » et d’un système comptable plus précis des retours forcés car nous savons bien que mieux comptabiliser c’est mieux contrôler. Rouge de colère aussi quand une minorité européenne, les Roms pour ne pas les citer, sont toujours ballottés de ville en ville avec aux pieds chaînes de préjugés et boulets de stigmatisations, ou renvoyer manu militari dans des pays où ils sont encore moins les bienvenus, dans l’indifférence quasi générale. Rouge de colère toujours de voir les états d’Europe, dont la France, incapables d’accueillir par fraternité des réfugiés et des demandeurs d’asile tout en reprenant par des subterfuges de droits la répression à l’encontre de celles et ceux qui ont le courage de leur venir en aide.

Vous l’aurez compris, nous ne sommes pas ici afin d’exprimer clairement un puissant sentiment d’indifférence et de passivité face aux menaces et exactions de l’extrême droite, ou de donner caution à une politique de rejet orchestrée sous la respectabilité de la loi républicaine.

Au-delà des actions certes ponctuelles mais déterminantes comme aujourd’hui, à la fois pour le travail de mémoire qui reste à faire mais aussi de remise en cause de nos moyens d’action qui ont perdu leur force de persuasion au fil du temps, la mort de Clément a également remis sur le devant de la scène le combat antifasciste et provoqué la (re)naissance de nombreux collectifs partout en France ; ce sera à eux, à nous, parmi d’autres, de continuer à faire vivre les combats de Clément.

Soixante-dix ans en arrière, hier donc, nos ascendants se battaient contre le fascisme et pour la liberté. Aujourd’hui, c’est à nous de prendre la relève avant que le pire de l’humanité nous renvoie tous dans les longs bras blancs de Perséphone (i) qui nous plongera, ombres sans force ni sentiment, dans les profondeurs du Tartare (ii). Demain, sous un ciel bleu, saurons-nous, rassemblés, proposer des idées et des projets concrets, aux valeurs et aux finalités alternatives permettant à chacun de s’y investir directement et de se sentir bien au sein de la communauté des Hommes, sans repousser aux calendes grecques le moment de les mettre en œuvre ?

Pour notre part, nous – Collectif RPA (ndlr : apa projects, depuis octobre 2014) qui accueillons en notre sein des personnes de divers horizons politiques, syndicaux, libertaires ou sans étiquette – appelons à engager sans attendre dans nos rues, nos quartiers et nos communes la riposte créative que ce combat mérite avec toutes celles et ceux qui souhaitent agir aujourd’hui et demain pour concrètement mieux vivre ensemble. Nous ne baisserons jamais les bras ; ni oubli ni pardon… Clément Antifa !

i - Perséphone est la femme d’Hadès, dieu des enfers dans la mythologie grecquernii - Le Tartare est la strate inférieure des enfers dans la mythologie grecque

Intervention du NPA

Cher amis, cher camarades,

Tous d’abord j’ai une pensé pour la famille et les proches de Clément Méric, mais aussi une pensée pour les familles de tous nos camarades assassiné par le fascisme et les idées du FN. Aujourd’hui nous sommes ici à l’appel du NPA, de SUD- Solidaire, du collectif RPA et d’Antifa Lisieux pour célébrer la mémoire de Clément mais aussi pour combattre l’extrème droite. Le seul vrai moyen aujourd’hui de célébrer la mémoire de nos camarades est de prendre l’engagement de continuer la lutte, de continuer une lutte antifacsiste, antiraciste, parce que cette lutte la, cher camarade, sa ne peux pas être la posture d’un jour.L’air du temps prête au racisme, prête a l’extrême droite, prête au nazillon qui reprenne le pavé. Nous devons militer ensemble pour reprendre le pavé a ces nazillons a ces facsistes. Depuis des mois nous voyons réapparaître des agressions fasciste, des agressions homophobes et les pouvoirs publiques le savent pertinemment, mais préfère fermer les yeux. Nous devons combattre tous ce qui fait le lit de l’extrême droite et donc du FN. Cher camarade l’histoire est la pour nous rappeler. L’extrême droite se nourrit des renoncements de la gauche quand elle est au pouvoir, sur le terrain des questions sociales et sur le terrain de l’immigration. A chaque fois qu’un seul travailleur sans papier est expulser les fascistes et le fn marque un point, a chaque fois qu’un camp de rom est démanteler l’extrême droite marque un point, a chaque fois qu’un politicien a la tv nous explique que l’immigration est un problème , l’extrême droite marque un point. La lutte antifaciste c’est l’affaire de tous, alors des maintenant organisons nous , rencontrons nous pour relancer ce combat et faire reculer les idées du FN.

Hasta la victoria siempre, NO pasaran.

Un article au hasard

Proposer un nouvel article anonymement

Dans le cas où vous ne souhaitez pas créer de compte mais que vous avez une information à diffuser, vous pouvez l’adresser par courriel à contact (at) opendan.net en joignant texte et visuel (photo, affiche, ...). Dans le cas contraire, rendez-vous ici.
Vous pouvez également l’adresser en vous servant du formulaire ci-dessous. Aucune donnée personnelle n’est collectée en utilisant ce dernier, ce qui vous permet de nous transmettre de manière anonyme votre article. A savoir cependant qu’animant cet (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don