Le 1er mai manifestons pour le progrès social

, par Résistances

Les orientations du nouveau gouvernement ne répondent en rien aux aspirations des salariés et ne régleront rien. Le vote-sanction que les électeurs ont voulu infliger au gouvernement lors des dernières élections municipales n’a visiblement pas été entendu. Le gouvernement a clairement choisi d’enfoncer un peu plus le clou des mesures d’austérité, en commençant par imposer la baisse du pouvoir d’achat dans le secteur public comme dans le privé tout en accordant 30 milliards de plus au patronat. Pour sortir de l’austérité et ouvrir une nouvelle période de progrès social, rassemblons-nous le 1er Mai prochain pour :

• l’augmentation des pensions et des salaires ;

• la mise à plat et l’évaluation de toutes les aides publiques accordées aux entreprises ;

• une vie meilleure, faite de justice sociale ;

• le respect des droits fondamentaux des êtres humains partout dans le monde, à commencer par le droit à un travail décent, reconnu et valorisé ;

• un débat national sur la répartition des richesses créées par notre travail.

Alors, seul ou en famille, entre amis ou avec des collègues de travail, syndiqués ou non syndiqués, manifestons pour faire entendre notre volonté de justice sociale et notre détermination à offrir un avenir à la jeunesse. Saisissons-nous de cette journée pour exiger, ensemble, ce que, chaque jour, chacun et chacune d’entre nous n’a pas toujours la force de revendiquer. Refusons l’isolement, le repli sur soi, l’exclusion, le racisme et le rejet de l’Autre. Mobilisons-nous pour le « vivre ensemble », la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social.

Union Locale CGT Lisieux, le 26 avril 2014.

Un article au hasard

Les cheminot.es défendent l’intérêt général

Toujours moins de droits pour les salariés d’un côté, toujours plus de richesses pour les riches d’un autre côté. Est-ce que cette politique injuste va améliorer le ferroviaire ? La réponse est clairement non. Le gouvernement laisse la SNCF se débrouiller avec sa dette. Cette dette est pourtant une dette de l’État, au même titre que la « dette du réseau routier ».
Est-ce qu’une privatisation va améliorer le ferroviaire ? Là encore, la réponse est clairement non. Les patrons appliquent les critères de (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don