Kurdistan : La révolution pour la liberté

, par Résistances

Le Collectif AL du Pays d’Auge, avec la participation du Collectif AL de Rouen, a organisé, à Lisieux (Calvados) le vendredi 5 février 2016, une soirée sur le thème du Kurdistan.

Après un accueil chaleureux d’une quarantaine de personnes autour d’un café bien chaud, la soirée a débuté en musique par la diffusion d’une vidéo en hommage à Viyan Peyman, chantant Kobanê au milieu des ruines de celle-ci*. Cette femme combattante de la liberté et membre des unités de protection du peuple Kurdistan Syrien, est décédée en avril 2015 lors de sa résistance armée face aux fanatiques de Daech.

Suite à cette chanson lourde de sens et d’émotions, une camarade du Pays d’Auge a prononcé un discours de présentation de ce tout récent Collectif Libertaire, rappelant les valeurs et les combats qui sont les nôtres.

La soirée s’est poursuivis par une longue présentation du Kurdistan, son histoire, sa géographie, ses revendications ainsi que son projet de société révolutionnaire. C’est avec une excellente maîtrise du sujet que nos deux intervenants, le premier du CAL de Rouen, le deuxième de Paris et réfugié politique du Kurdistan Turc, ont présenté dans les grandes lignes l’histoire de ce peuple opprimé, cartes et documents à l’appui. En retraçant les événements politique et social depuis les origines jusqu’à nos jours, ils ont su donné vie à cette frange de l’histoire méconnue pour beaucoup et ainsi éclaircir la situation actuelle au Kurdistan pour une majorité des convives.

Le documentaire « A Day in Syria » de Rozh Ahmad, un journaliste Parisien dont les racines sont au Kurdistan irakien, a ensuite été projeté. Ce court documentaire montre une journée dans la vie des combattantes kurdes de Syrie, connues sous leur acronyme de YPJ, seule force armée officielle composée uniquement de femmes dépendantes du gouvernement du canton kurde auto-administré au Nord Est de la Syrie, plus connu sous le nom de Rojava. Elles y racontent leur histoire, leurs expériences, pourquoi elles ont décidé de s’armer et pourquoi elles participent à cette terrible guerre civile.

Un deuxième documentaire a fait suite au premier. Celui-ci a été diffusé sur la chaîne de télévision Française, France24, fin de 2014. Il retrace le quotidien des réfugiés et des peshmerga (combattants kurdes), à ce jour jour seuls remparts face à la folie djihadiste. De l’Irak à la Syrie, Daech sème sur son passage morts et désolation. Ces combattants sont ceux qui payent le plus lourd tribut pour défendre la province qui est la leur. Les journalistes ont pu s’approcher des lignes de front, de Qamishli à la capitale kurde Erbil, en passant par les monts Sinjar.

Cette soirée s’est terminée par de rapides débats sur ces question primordiales : Quel avenir pour le peuple Kurde ? La liberté sera-t-elle la récompense tant attendue par ces courageux révolutionnaires socialistes ? Quel est le soutien que nous pouvons leur apporter ? Comment s’organiser pour informer les peuples de ce qu’il se passe dans cette région, les médias faisant très souvent l’impasse sur les massacres commis à l’encontre de ce peuple ?

Le Collectif AL du Pays d’Auge remercie pour sa participation à cette première soirée le Collectif AL de Rouen, Cem Akbalik, Intervenant Kurde Parisien, l’Association Culturelle des Alevis et Kurdes de Lisieux ainsi que Les Verts et le NPA pour la présence de certains de leurs membres.

F. du CALPA

* Traduction en Anglais du chant :
“Oh, mother, woe to me !

My heart cries today — what disaster has fallen upon us !

I will sing today of the resistance of Kobane, that it may be a poem recited for the world and humanity, oh mother !

Today again our Kurdish boys and girls have made their chests into shields against the tanks and bombs …
Oh, mother, woe to me !

Today I imagine the mothers of Kobane crying in the streets ;

I imagine the boys, the girls, the elderly screaming in pain and rage.

I see the tears of the children of Kobane as if they were the Euphrates river, 
flooding the streets of Kobane !
Oh, mother, woe is me !”

Un article au hasard

Nous choisissons de lutter

Nous, syndicats, organisations et collectifs signataires voulons communiquer aux travailleuses et à l’ensemble des classes populaires notre position face aux différents événements qui se produisent actuellement dans les rues de nos villes et villages.
Depuis quelques années, nous avons vu comment l’escalade des tensions d’un conflit, déjà ancien, a été exploitée pour rogner les droits fondamentaux de la population. Nous venons d’une tradition syndicale et politique qui, historiquement, a défendu les (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don