Chasse aux migrants : fuite en avant d’une logique sécuritaire et coercitive

, par Résistances

Une vaste opération policière, baptisée Mos-Majorum, a été déclenchée à travers toute l’Europe. Il est attendu ainsi, à l’échelle européenne, des rafles de migrants jusqu’au 26 octobre 2014. Des tracts en français, en anglais, en farsi, en arabe, en grec, en amharique, en croate, en créole haïtien, en swahili, en espagnol, en allemand et en russe ont été distribués dans les grandes métropôles européennes et diffusés sur le net pour prévenir les “sans-papiers” contre cette opération d’envergure qui sera menée conjointement par l’Union européenne (UE), les États membres de l’espace Schengen et les agences européennes Frontex et Europol. À signaler que le nom de l’opération Mos-Majorum vient du latin et signifie “mœurs des anciens”, ou encore mode de vie et système des valeurs ancestrales qui avait cours dans la Rome antique.

Mais la migration des personnes à travers le monde, est-ce un mal ? Le séjour d’étrangers, en France ou en Europe, même irrégulier, doit-il être assimilé à un délit criminel ? L’acharnement policier aux ordres politiciens sur les populations immigrées n’est-il pas trop souvent basée sur des idées reçues sans chiffres ni sources, sans cesse assénées ? A qui profite la peur ainsi engendrée ? Il est toujours temps de se lever et d’élever la voix pour que la colère change de camp, pour lutter contre l’ignorance, les frustrations et la peur de l’avenir des personnes lambdas, qui s’estiment trahis notamment par un système qui échappe de plus en plus au contrôle citoyen faute d’engagement du plus grand nombre…

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Un article au hasard

Lettre ouverte à l’ensemble des composantes du mouvement social

Le 12 septembre a marqué une premier pas dans l’opposition des salarié-es aux projets contenus dans la politique anti sociale du gouvernement Macron et du patronat. Comme le 9 mars 2016 dans la grève et les manifestations, les salarié-es, retraité-es, les jeunes, les précaires ont exprimé avec force leur refus de laisser 70 ans de conquêtes sociales disparaître. Le gouvernement applique le projet de société du Medef, une société de concurrence exacerbée et de dumping social. C’est dans ce cadre que la (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don