Vénézuéla : la stratégie de la tension

, par Résistances

Les médias présentent les manifestations violentes au Vénézuéla comme l’expression d’une révolte populaire contre un gouvernement autoritaire voire dictatorial.
Qu’en est-il en réalité ?

Dans le cadre des 26es rencontres du cinéma ibérique et latino-américain, le Comité Amérique latine vous propose la projection de deux documentaires suivis d’un débat avec Maurice Lemoine, journaliste au Monde Diplomatique et écrivain, spécialiste de l’Amérique latine. » Nouveaux visages, mêmes objectifs » : documentaire de David Segarra 0h20.

Ce documentaire présente le mouvement étudiant d’opposition au Vénézuéla, et met à jour les liens internationaux de ses leaders avec diverses organisations et institutions. Il revient également sur les incidents survenus à l’Université Centrale du Venezuela le 7 novembre 2007, pendant lesquels se sont produits de graves faits de violence, dont les images ont été manipulées à des fins politiques.

« Avril, entre la paix et la rage » : documentaire de Angel Palacios 0h38

Les résultats des élections présidentielles du 14 avril 2013 ont été violemment contestés par le candidat d’opposition. Le documentaire montre comment la diffusion de rumeurs et la manipulation d’images dans les principaux médias nationaux et internationaux et sur les réseaux sociaux ont permis de générer et de justifier une vague de violences de rue dans les jours suivant l’élection.

Les faits présentés par ces deux documentaires s’inscrivent dans une stratégie plus large de déstabilisation d’un gouvernement populaire. On retrouve tous les ingrédients utilisés il y a plus de 40 ans au Chili contre le gouvernement de Salvador Allende lorsque la voie électorale s’avère inopérante : instauration d’un climat de violence, guerre médiatique, organisation de la pénurie et du chaos économique, tentatives de coup d’état militaire…

En savoir plus :

  1. Stratégie de la tension au Venezuela, par Maurice Lemoine
  2. Venezuela : Un « coup d’Etat lent » à l’œuvre, par Ignacio Ramonet

Un article au hasard

Avec ou sans 49.3, la mobilisation continue !

Le mardi 10 mai 2016, le Conseil des ministres a décidé de recourir à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution qui permet d’engager la responsabilité du gouvernement sur un projet de loi sans débats préalables à l’Assemblée Nationale. Une fois n’est pas coutume nous citerons les mots de M. Hollande lui-même qui avait qualifié l’usage de cette disposition comme étant un déni de démocratie et une marque de brutalité en 2006.
Il s’agit en effet d’un déni de démocratie quand depuis deux mois des centaines de (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don