Une journée contre la poubelle nucléaire de Bure

, par Résistances

Ce projet de gigantesque POUBELLE SOUTERRAINE ATOMIQUE à moins 500m sous terre est en cours depuis 1994, conséquence de la loi de 1991 relative à la gestion des déchets nucléaires. La seconde loi de juin 2006 a tout concentré sur BURE, site argileux, en Meuse, aux abords de la Haute-Marne, via un pseudo « laboratoire » de recherches géologiques. La troisième loi de 2016 active le début de Cigéo, via une soi-disant « phase-pilote », qui n’a rien à voir avec de la recherche. C’est la première phase industrielle du projet (environ 25% du coût total estimé !).

En 2019, l’Andra doit déposer sa demande d’autorisation de création (DAC) et le chantier débuterait alors, si elle est accordée. Pour autant, de nombreux travaux préparatoires, très contestés sur le terrain, ont été lancés fin 2015.

15 km2 sont annexés entre 4 villages meusiens : Bure, Ribeaucourt, Bonnet et Mandres pour y construire d’énormes infrastructures et 300 km de galeries. Un futur no man’s land ? Qui peut avoir envie de vivre aux abords d’un tel site ?

Ce projet d’enfouissement, recentré aujourd’hui à BURE, a concerné 25 sites en France et est l’objet de très fortes mobilisations et oppositions... qui ne sont pas prêtes de finir.

Rendez-vous le 16 Juin 2018 ?

Depuis 1993, nous avons actionné sans relâche tous les leviers de l’opposition légale. Nous nous sommes confronté-es aux élu-es de la nation, des régions et des départements, toutes et tous issu-es des grands partis institutionnels. Nous avons été reçu-es dans les cabinet ministériels. Résultat : un mépris total de nos arguments et un projet qui avance inexorablement.

Aujourd’hui, une nouvelle génération de militant-es s’est installée dans les environs de Bure. En assumant d’occuper les lieux stratégiques, elle bouscule nos pratiques en même temps qu’elle ragaillardit nos convictions. Grâce à elle de beaux résultats ont été obtenus et le projet de Bure vacille. Il faut enfoncer le clou !

Les mois qui viennent de s’écouler ont été particulièrement denses. Après avoir endormi et manipulé la population pendant 20 ans à travers diverses stratégies vicieuses et violences silencieuses, c’est par la force physique et brutale que l’État compte imposer un projet intrinsèquement dangereux, irresponsable, et inacceptable.

Mais force est de constater que sa volonté d’asphyxie de l’opposition ne fonctionne pas : la mobilisation contre le projet Cigéo a pris une ampleur inédite, de par ces incroyables rassemblements spontanés et la constitution de 37 comités de soutien… du jamais vu ! Cette période lourde et chargée en émotions a cimenté les liens qui nous unissent, a conforté nos convictions, a permis l’ancrage national de la lutte. Nous sommes bien décidé-es à ce que ce 16 juin soit un moment charnière, en répondant aux démonstrations d’autorité de l’état par une démonstration de notre détermination infaillible ainsi que par celle de l’insécabilité de notre mouvement d’opposition en perpétuel renouveau !

Cet événement marquera un temps fort dans la lutte contre le projet Cigéo : l’occasion de faire un bilan des derniers mois marqués par la surenchère répressive du gouvernement et de savoir en tirer les leçons. L’opportunité aussi, de recharger les batteries, de marquer sa solidarité et de réfléchir au renouvellement des formes d’action.

Soyeux heureux-ses, soyons ensemble, soyons nombreux-ses !

Montrons que loin de se dissoudre, la lutte prend un virage inattendu. Nous sommes extrêmement enthousiastes à l’idée de préparer cet événement tou-tes ensemble afin que chacun-e trouve sa place !

Programme

Une matinée pour réfléchir, qu’est-ce ?
Nous sommes entrain d’organiser des tables-rondes destinées à démontrer combien le processus décisionnel de Cigéo est pipé depuis 20 ans et est profondément anti démocratique. Des militant-es locaux et des personnes « extérieures » expliqueront les débats publics bidons, manigances d’Etat, magouilles locales, stratégies vicieuses et mensonges qui entourent Cigéo ; mais aussi d’autres projets, d’autres luttes pour lesquels les mêmes schémas s’appliquent, ce qui rend nos combats similaires malgré leurs singularités. Ce temps de réflexion est un moment crucial de la journée : il est destiné à montrer aussi les liens qui se tissent entre des opposant-es de longue date au projet Cigéo, et les chouettes hiboux arrivées depuis quelques années. 20 ans de mépris par les autorités nous ont fédéré autour d’une détermination commune. Aujourd’hui, nous travaillons ensemble, et nous souhaitons que ce moment soit un véritable pied de nez aux tentatives de division entre les opposant-es mises en œuvre par les pouvoirs publics. C’est que nous cherchons à approfondir depuis quelques mois. En témoigne notamment la déclaration du siège social de l’Eodra dans le Bois lejuc. A l’issue de cette matinée, nous souhaitons que l’unité du mouvement apparaisse plus éclatante que jamais.

Voici les sujets qui seront abordés :
* La concertation bidon de Cigeo : une véritable bouffonnerie depuis 20 ans !
* Les stratégies des institutions pour imposer un projet d’Etat
* Comment défendre son territoire, colonisé par des projets non désirés mais imposés (exemples à travers la nucléarisation du territoire du grand-est et les GPII)
* Un autre avenir pour le territoire : quel monde veut-on ? Comment se bat-on ? Pourquoi se bat-on ?

Un après-midi pour agir, c’est à dire ?
Un seul mot d’ordre : Le Bois Leduc à Bar-le-Juc ! Nous souhaitons que ce moment soit chaleureux, inventif, coloré. Cette journée devait être un soutien à l’occupation du Bois Lejuc : elle le restera ! Nous sommes encerclé-e-s à Bure ? Investissons la ville à notre tour ! » Ramenons la forêt en ville ! La symbolique de la forêt illustre notre soutien aux différentes formes de lutte et par là même notre détermination à lutter tou-tes ensemble contre un projet qui empoisonnerait les sous-sols et condamnerait toute perspective de vie en surface. Lutter contre Cigéo revient à lutter contre le caractère létal du nucléaire pour le territoire, revient à se battre pour un futur enviable. Ce 16 juin après-midi, montrons-leur quel avenir nous souhaitons et la ténacité commune qui nous cimente et anime. Nous travaillons à ce que notre diversité s’exprime, à ce que chacun-e participe avec ses idées et ses envies.

Voir en ligne : 16 juin à Bar-le-Duc : Une journée contre la poubelle nucléaire de Bure

P.-S.

Appel à matériels

Nous cherchons à être visibles et audibles. Des agriculteurs-trices en lutte devraient être là et manifester avec nous avec leurs tracteurs et transporteront plein de matos pour reboiser la ville. Tout est bon à apporter :
* Bottes de paille,
* Arbustes,
* Feuilles mortes,
* Branches feuillues de vos régions !

Et d’autres activités, festivités et animations le soir : Compagnie de théâtre, marché paysan, auberge espagnole, chorales etc. Plus d’infos à venir !

Un article au hasard

Le 1er mai manifestons pour le progrès social

Les orientations du nouveau gouvernement ne répondent en rien aux aspirations des salariés et ne régleront rien. Le vote-sanction que les électeurs ont voulu infliger au gouvernement lors des dernières élections municipales n’a visiblement pas été entendu. Le gouvernement a clairement choisi d’enfoncer un peu plus le clou des mesures d’austérité, en commençant par imposer la baisse du pouvoir d’achat dans le secteur public comme dans le privé tout en accordant 30 milliards de plus au patronat. Pour sortir (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don