ZAD de Notre Dame des Landes : après la fête, protéger les lieux de vie

, par Résistances

Environ 30 000 personnes se sont rendues sur la zad pour la mobilisation du 10 février et pour « enraciner l’avenir ». Deux cortèges sont parti du Gourbi et Saint-Jean-Du-Tertre avec 8 fanfares et 10 chorales venues de tous le pays, un triton, un crocodile et un dragon géants, ainsi que diverses représentations de projets contestés. Tout le monde s’est rassemblé dans un des champs de la ferme de Bellevue où une effigie du défunt projet d’aéroport a été brûlée en musique dans l’esprit du carnaval et dans la joie de la victoire de notre lutte. Des groupes continuent à affluer, alors que la fête va se poursuivre dans la soirée.

Cette mobilisation et cette démonstration de soutien au projet porté par les différentes composantes de la lutte pour le futur de ce territoire unique démontre un refus de toute tentative d’expulsion des habitant-e-s actuel-le-s de la zad au printemps.

Première prise de parole au Gourbi :

Les jours précédents la fête de la "victoire", les habitant-e-s ont connu une semaine d’occupation militaire, fouilles des lieux de vie, contrôles, harcèlement et surveillance par drone, hélico, appareils vidéo et micro directionnels. Un appel à les soutenir et protéger leurs lieux de vie est lancé sans actions contre les forces de l’ordre de leur monde qui pourraient mettre en danger les habitant-e-s.

Voir en ligne : Appel à protéger les lieux de vie

Un article au hasard

La France doit agir pour défendre les droits des journalistes au Yémen

A l’occasion de la visite officielle en France du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, les syndicats français de journalistes (SNJ, SNJ-CGT, CFDT- Journalistes), membres de la FIJ (600 000 adhérents dans le monde) interpellent le président Emmanuel Macron sur le sort des journalistes yéménites victimes de la guerre menée par la coalition dirigée par Ryad et dont les populations civiles paient le prix fort.
De nombreuses ONG ont dénoncé les ventes d’armes par Paris à Ryad ; en effet les (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don