Édito – Notre révolution numérique passe par le libre

, par Résistances

Nous avions la rage d’être encore présents sur des réseaux sociaux, dont nous dénoncions par ailleurs et parmi tant d’autres les dérives, d’avantage épris par le profit que par la volonté de nous permettre à toutes et tous d’échanger en toute liberté. Afin d’être en accord entre discours et actes, nous avons décidé de clore les comptes que nous avions sur les Tumblr, Twitter et autre Facebook, représentants du capitalisme relooké sympathique qui font des personnes des produits et les modélisent en portraits-robot par des algorithmes afin de les manipuler [1] ou de les enfermer dans des comportements nombrilistes. Plus généralement, les pratiques des Gafa en matière de respect de la vie privée sont contraires aux droits de l’homme [2], à la liberté d’expression et sont souvent antidémocratiques.

Aussi, nous avons décidé de rejoindre Diaspora*, réseau social décentralisé avec des instances reliées, pour remplacer Facebook : resistances chez joindiaspora.com. Alternative à Twitter, nous avons également ouvert un fil sur Mastodon, réseau social libre avec lui aussi les différentes instances connectées : https://chaos.social/@resistances. Nous étions déjà présents depuis presque le début sur theChangeBook, un autre réseau social alternatif : http://www.thechangebook.org/resistances/. Localement, notre collectif est en train de mettre en place un réseau social alternatif et militant, basé sur le logiciel libre ELGG, permettant d’avoir plus de fonction telles que des groupes, des calendriers, des banques de signets, etc. Vous pouvez naturellement retrouver et suivre [R]ésistances : https://antik.opendan.net/wall/owner/Resistances.

Il ne tient qu’à nous, utilisatrices et utilisateurs au quotidien des réseaux sociaux, d’apprécier le potentiel de ces derniers en termes d’agrégation, de communication, d’échanges et d’interactions, et souhaiter continuer d’en profiter sans devoir sacrifier notre droit à la vie privée sur l’hôtel des profits de quelques multi-nationales et d’abandonner nos libertés aux yeux sécuritaires et autoritaires des états. Il ne tient qu’à nous toutes et tous d’être les actrices et les acteurs d’une révolution numérique tournée vers l’utilisation des logiciels libres.

Un article au hasard

Vidéo-surveillance à Lisieux : mirage ou miracle ?

Après un an de fonctionnement, la vidéo-surveillance aurait déjà produit des effets sur la délinquance à Lisieux. Nous comprenons que les tenants de cette solution tiennent ce discours pour justifier leur choix notamment en période pré-électorale : le contraire nous aurait grandement surpris.
Autant il est possible d’admettre que ce dispositif permette d’élucider, parmi d’autres outils, des actes délictueux par l’exploitation des données enregistrées, autant nous faisons remarquer que ces actes se sont (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don