Défaire le fascisme, défendre un autre monde

, par Résistances

On y est, c’est parti ! La grande course à la présidentielle est ouverte. Certains hésitent sur le choix d’un candidat : pourvu qu’il ne trahisse pas ses promesses de campagne ! Pourvu que derrière le marketing il y ait encore des visages humains ! Mais surtout on s’inquiète du résultat. Parce qu’on a tout à craindre et pas grand-chose à espérer, tant les gouvernements successifs nous ont déçus, indignés ou trahis. Et que cette histoire se répète sans cesse.

Le FN aboie, le PS mord. Ce slogan des années 90 n’a pas perdu de son actualité. Le FN continue d’aboyer, tout le monde crie au loup et le PS nous a dévoré : état d’urgence, déchéance de nationalité, criminalisation des mouvements sociaux, militarisation de la police, chasse aux migrants, pratiques coloniales dans les quartiers.

Pour nous la question du fascisme ne se résume pas à la victoire ou à la défaite de Marine le Pen. Son processus d’occupation des esprits, des institutions et de la politique est déjà largement engagé. La police, et ses pratiques de petite milice, en est une avant-garde, bien plus que n’importe quel militant FN.

Les gouvernements et députés successifs, de toutes les tendances, partagés entre gestion de crise et maintien de l’ordre, trahissent toutes leurs promesses au contact de la conjoncture mondiale. Alors sur quoi compter ?

Nous pensons qu’il est nécessaire de faire consister, se rencontrer, débattre et cheminer ensemble les résistances, les rencontres et les pratiques qui transpercent cette atmosphère étouffante. Il faut faire sortir de l’isolement et de leurs marges les initiatives qui participent à l’élaboration d’un autre monde, trouver des liens qui les fassent communiquer, les traversent et les renforcent.

Nous devons fonder un espace de composition suffisamment large et solidaire pour ne plus lâcher la rue, ne plus rester isoler face à la répression. L’anti-fascisme doit quitter son ghetto, dépasser les querelles de chapelles. Pour ne pas être écrasés par le résultat électoral, pour faire surgir une voix contraire qui persisterait après les élections, pour être capables de réagir avec une force décisive face à toute tentative de détériorer nos existences.

Une assemblée est organisée dimanche 2 avril à 15h à la Halle aux toiles de Rouen :
Toutes « les composantes du mouvement » rouennais sont conviées (syndicats, orgas etc.) mais aussi tout le monde associatif et alternatif. L’idée est de réussir à échanger sur la période actuelle et à venir, et d’avancer des pistes pour résister à l’actuelle fascisation de la France, avec ou sans le FN au pouvoir.

Un article au hasard

Le gouvernement lâche les chiens contre la jeunesse

« La compagnie de CRS… en opération devant le lycée Rostand à nouveau chargé, matraqué les élèves présents et lâché des chiens » voilà selon le journal Tendance Ouest comment le gouvernement de François Hollande fait de la jeunesse sa priorité et comment il répond à sa revendication d’être écouté sur la loi Travail.
L’article indique un peu plus loin « Une élève est restée à terre en faisant un malaise, les pompiers ont été alertés et sont venus la prendre en charge. Six élèves ont été interpellés, arrêtés, menottés (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don