État d’urgence et déchéance de nationalité : un rassemblement pour dire stop

, par Résistances

Pendant que la déchéance de la nationalité reste un sujet central de toutes les polémiques, le gouvernement en profite pour continuer à durcir sa politique sécuritaire et liberticide. En premier lieu, la prolongation de l’état d’urgence qui a été votée au cours de ce mois de février 2016.

Mais afin de ne pas étendre « indéfiniment » cet état d’urgence, le gouvernement souhaite accroître les droits pour la police et les préfectures à travers différents projets de lois tels que la « constitutionnalisation » de l’état d’urgence et et le durcissement de lois pénales qui entraînerait des perquisitions et assignations à résidence « préventives », l’assouplissement des règles d’engagement armé des policiers, etc. De quoi s’accoutumer à des pratiques d’exception qui deviendront rapidement communes si nous laissons faire.

Les premières réactions et mobilisations contre l’état d’urgence et les mesures sécuritaires qui en découlent doivent s’amplifier, sur tout le territoire y compris dans le Pays d’Auge, de manière unitaire et la plus large possible. Ce gouvernement s’attaque à nos libertés et à nos droits, alors mobilisons-nous.

Ce projet de loi est aussi l’institutionnalisation du racisme d’état, l’institutionnalisation de la criminalisation du mouvement social. C’est pourquoi les lexovien-nes et les augeron-e-s sont appelé-e-s à se rassembler au rond point des droits humains à Lisieux, le vendredi 4 mars 2016 à 18h pour faire savoir que nous exigeons :

  1. la levée immédiate de l’état d’urgence et de l’état d’exception permanent ;
  2. l’abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité ;
  3. l’arrêt de la répression et de la stigmatisation des manifestant-e-s et militant-e-s des mouvements sociaux, des migrant-e-s, des musulman-e-s ou supposé-e-s l’être, des quartiers populaires ;
  4. le respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer.

Un article au hasard

Face à la situation en Catalogne, droits et libertés

Nous, organisations signataires, partageons l’inquiétude quant à la situation en Catalogne, la répression déchaînée par l’État, la perte de droits et de libertés que cela suppose et va supposer et la montée d’un vieux nationalisme qui apparaît de nouveau dans une grande partie de l’État espagnol.
Nous défendons l’émancipation de tous les travailleurs et travailleuses de Catalogne et du monde entier. Peut-être, dans ce contexte, convient-il de rappeler que nous ne comprenons pas le droit à (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don