Etat d’urgence et la déchéance de nationalité : aucun effet dissuasif sur les terroristes

, par Résistances

Au moment où les élus de la Nation vont délibérer et voter sur deux projets importants, à savoir la constitutionnalisation de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, la section LDH de Lisieux–Pays d’Auge souhaite leur rappeler que ce projet est inefficace : Tout le monde s’accorde à dire, même le Premier Ministre, qu’il n’aura aucun effet dissuasif sur les terroristes.

Il est aussi inutile car au lieu de mobiliser les forces politiques du pays pour des mesures concrètes et efficaces, il suscite un débat confus qui divise le pays.

Il est enfin dangereux car loin de renforcer l’état de droit, il le fragilise. On peut imaginer ce que pourrait faire un jour un pouvoir autoritaire de telles dispositions constitutionnelles.

L’Espagne et la Grande-Bretagne, victimes de graves attentats terroristes, n’ont pas pour autant modifié leur Constitution mais ils ont renforcé leurs moyens policiers et judiciaires pour combattre efficacement la menace terroriste.

Bref ces projets, censés lutter contre le terrorisme, sont, aux yeux de beaucoup de citoyens qui essaient d’être plus dans le rationnel politique que dans l’émotionnel médiatique, des mesures non seulement inutiles et inefficaces mais dangereuses pour l’avenir car contraires aux valeurs républicaines qui fondent notre démocratie.

Pour le Premier Ministre en personne, le seul mérite de la déchéance de nationalité serait d’être une mesure symbolique.

Si les mots ont encore un sens, ce qui est symbolique c’est ce qui rassemble et le contraire, ce qui divise est diabolique.

Ce projet proposé en Congrès aux élus de la Nation est diabolique à un double titre car il renie l’article 1 du préambule de la Constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Diabolique aussi car il résulte d’un calcul politicien partisan et à court terme contraire aux intérêts de la Nation.

A défaut de convaincre le Président de la République de renoncer à ce funeste projet qui crée plus de problèmes qu’il n’apporte de solutions, il appartient aux élus du peuple qui siègent à l’Assemblée Nationale et au Sénat de voter en conscience contre ce projet pour l’intérêt supérieur de la France.

Communiqué de la LDH Lisieux, le 6 février 2016

Un article au hasard

Appel des syndicalistes : on bloque tout !

Le projet de loi El Khomri est une insulte au monde du travail. Rarement l’attaque aura été aussi grave. Avec l’inversion de la hiérarchie des normes qui permet aux accords locaux au rabais, obtenus sous la pression, de se substituer aux accords de branche ; en lançant l’offensive contre l’outil syndical avec la promotion des référendums-bidons en entreprise ; en organisant et généralisant la précarité, la flexibilité et en facilitant les licenciements, c’est une dégradation majeure du temps et des (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don