Soutenons les travailleurs de la SNCM

, par Résistances

Travailleurs 
et
 militants 
d’origines
 diverses,
 syndicalistes 
CGT,
 FO, 
FSU,
 Solidaires 
ou 
autres, 
pour
 certains
 membres 
de 
partis
 politiques 
PCF, 
PS,
 POI,
 PG
… 
c’est
 à 
titre
 personnel
 que
 nous
 estimons
 devoir 
lancer
 l’appel
 qui
 suit
 à 
tous
 les
 travailleurs. Les salariés de la SNCM avec leurs syndicats se battent depuis des mois contres les attaques et les plans de liquidation : ils ont raisons, nous les soutenons et nous sommes avec eux.

Au
 moment
 où 
se
 multiplient
 les
 appels
 à 
voter
 au
 « 
parlement
 »
 de 
l’Union Européenne,
 qui
 va 
à
 nouveau
 être
 massivement
 désavouée
 –
 comme
 lors
 de
 la
 victoire
 du
 NON
 au
 référendum
 de
 2005,
 son
 exécutif
 continue
 d’exiger
 à
 l’encontre
 de
 la
 SNCM
 le
paiement
 de
 440
 millions
 d’euros
 en
 qualité
 d’aides
 d’Etat
 incompatibles
 avec 
le 
principe
 de 
« 
concurrence 
libre 
et
 non 
faussée
 ».

C’est
 au
 nom
 de
 ces
 440
 millions
 que
 depuis
 un
 an,
 invariablement,
 l’actionnaire
 majoritaire
 Transdev
 –
 dont 
l’Etat
 détient
 50% 
 à
travers 
la 
Caisse
 des
 Dépôts
 (CDC),
 estime
 la
 compagnie 
maritime
 « 
non 
viable
 ».

Depuis
 des
 mois
 se
 succèdent
 les
 engagements
 puis
 les
 retournements
 et
 les
 « 
chausse–trapes
 »
 financières
 remettant
 en
 cause
 les
 emplois,
 les
 garanties
 collectives,
 le
 renouvellement
 des
 navires
 et
 l’existence
 même
 de
 la 
compagnie
 maritime
 chargée
 d’assurer
 le 
service 
public
 de
 continuité 
territoriale
 entre 
la
 Corse 
et
 le
 continent.

Tout
 aussi
 invariablement,
 avec
 ténacité,
 les
 2 600
 salariés,
 marins,
 officiers
 et
 sédentaires,
 avec
 leurs organisations 
syndicales 
n’ont
 cessé
 d’exiger
 avec 
raison
 que 
l’État 
prenne 
ses
 responsabilités 
et
 que 
soit dénoncé
 le
 diktat 
inacceptable 
de 
l’Union
 Européenne
 qui,
 après
 avoir
 organisé la 
privatisation
 de
 la
 SNCM en 
2006
 et
 agissant
 pour
 les
 seuls
 intérêts 
des
 multinationales,
 voudrait
 aujourd’hui 
en 
finir
 avec
 le
 service public
 et
 le 
pavillon 
français
 de 
1er 
registre.

Les 
salariés
 de
 la
 SNCM
 ne
 sont 
ni
 seuls, 
ni 
isolés. Retrait immédiat des sanctions de l »Union européenne, non au paiement des 440 millions !

POI, le 12 mai 2014

Un article au hasard

Pour la justice et la dignité

Le 19 mars, c’est une mobilisation contre le racisme qui gangrène l’État, les médias, la police et la justice. La police n’hésite pas à employer la violence pour défendre l’ordre social (souvenons-nous de la répression des manifestant.es contre loi Travail). Et quand ses victimes n’ont pas la peau blanche, elle cogne plus fort encore ! Quand la police blesse, mutile, humilie ou tue, que ce soit Adama Traoré, Théo Luhaka ou tous les autres, la justice se fait complice. Comme si les injures, les blessures et (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don