Le FN c’est toujours l’extrême-droite

, par Résistances

Depuis l’arrivée de la fille Le Pen, le Front National a changé d’image mais pas de fond. Dans un but uniquement électoraliste, il est passé d’un programme très conservateur mélangeant néo-fascisme et ultra-libéralisme à une sorte d’extrême-droite au maquillage mondain, travestissant une partie du programme de la gauche anti-capitaliste dans une visée populiste et raciste, opposant les classes populaires les unes aux autres par des discours de haine, stigmatisant sans-cesse les immigré-e-s tout en épargnant les véritables fauteurs de misère que sont les plus aisés et les possédants. Le FN reste également opposé à de nombreuses libertés, au droit de grève, promeut la « préférence nationale », la casse du Code du travail, affiche une hostilité radicale envers les associations citoyennes et les syndicats… Preuve en est : dans la quinzaine de villes prises par l’extrême-droite lors des dernières élections municipales, partout les premières mesures ont été marquées par leur caractère liberticide.

Une montée aux multiples responsabilités.

Comme toujours, la situation économique et sociale est la première explication à la montée du FN. Le populisme et ses penchants racistes sont, la plupart du temps, le fruit pourri résultant de la déliquescence d’une économie et du flétrissement des bonnes relations sociales. Il apparaît toujours lorsque la prospérité et la sérénité d’une société viennent à disparaître : lors de crises politiques, institutionnelles, où le pouvoir est remis en question, où le chômage progresse et où l’injustice est flagrante. C’est donc un marqueur de la mauvaise santé et du mal-être de la société dans laquelle il progresse. On ne trouve pas de réponses dans ses discours, mais des mensonges et des arguments tronquant la réalité, laissant croire que le repli sur soi, toujours contredit par l’Histoire, resterait la réponse à tous les maux.rnLe FN profite également des politiques menées par les partis réformistes au pouvoir (notamment sur les plans économique et migratoire) et les difficultés d’une partie de la gauche radicale à affirmer une alternative audible et une opposition concrète au FN, restant trop souvent dans la négation simpliste des arguments de ce dernier.

Au niveau européen…

Quoi qu’on pense des institutions de l’Union Européennes, un succès électoral du FN le 25 mai prochain scellerait l’alliance de tous les partis d’extrême-droite européens. Car partout en Europe, les mêmes mouvements nous menacent : ultra-populisme xénophobe en Italie avec le Mouvement 5 Étoiles de Beppe Grillo ; libéralisme-islamophobe aux Pays-Bas avec le Parti pour la liberté de Geert Wilders ; néo-nazis d’Aube Dorée en Grèce ; le FPÖ autrichien et le Jobbik du premier ministre hongrois Viktor Orbán ; etc… Tous sont les alliés revendiqués de Marine le Pen et du FN.

Face au danger que représente le Front National, il s’agit d’affirmer qu’à Caen comme ailleurs, l’extrême droite et ses idées n’ont pas leur place, d’autant plus au sein du symbolique Mémorial pour la Paix. Plus que jamais, le fascisme, le racisme, le sexisme, la xénophobie et les idées antisociales du FN doivent être combattus. C’est pourquoi Racailles, média militant des luttes sociales, appelle toutes les forces progressistes, humanistes et antifascistes à manifester le mercredi 7 mai à 16h sur l’esplanade du Mémorial à Caen.

Caen, le 4 mai 2014.

Un article au hasard

Ceux qu’on ne voit pas

Le film retrace les parcours de personnes exilées à Caen. Elles racontent comment elles sont arrivées en Normandie et comment elles parviennent, malgré la violence de la machine administrative et le sentiment d’abandon par les autorités publiques, à y recréer un espace de vie intime. Le film témoigne des rêves de ces personnes en exil, de leurs déceptions et des belles rencontres qui naissent de mobilisations à leur égard.
Le film sera projeté le vendredi 9 février à 20h15 au cinéma Majestic de (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don