Quand La Mer se déchaîne...

, par Batt

Loi travail, journée de carence en péril et maintenant attaque sur les congés...les agents municipaux de La ville de Caen et de Caen La Mer en arrivent à travailler et dormir le poing levé !

L’administration n’a rien trouvé de mieux que de vouloir réduire leur solde de congés annuels de 39 H... Passer de 1568 h de travail à 1607 h...quel arnaque !

Petit sondage, une semaine de plus au turbin, ça vous branche ?

39H...d’ailleurs, un joli clin d’œil patronal à la période prè-Aubry...

À croire que les feignasses de fonctionnaires ne travailleraient qu’à 80 %, ou que la crise perdure et qu’il faudrait faire toujours plus d’économie, les libéraux de ce monde nous gouvernent et n’en finissent plus d’exploiter toujours plus les salariés du public comme du privé.

Si le souci est d’améliorer le service public, alors d’autres options seraient bien plus pertinentes ( par exemple, adapter les postes aux travailleurs handicapés plutôt que de les discriminer en les privant de leur lieu de travail, redonner le plaisir de travailler en stoppant immédiatement les méthodes managériales qui sont destructrices, synonymes de harcèlement et responsables de bon nombre d’arrêt de travail, réorganiser les services avec les acteurs principaux et les délégués du personnel plutôt que dans leur dos, stopper la privatisation...oups pardon du gros mot, stopper l’externalisation des services qui représente des surcoûts pharaoniques pour la collectivité, etc...)

La politique municipale de « Pruneau » continue à former un joli noyau amer, mais rassurons-nous, les agents ni ignares, ni imbéciles, ne goûteront ce produit insipide !

Faute d’écoute et de négociations, depuis le 28 septembre les grèves, les mobilisations et les blocages de site s’enchaînent.

Ce dimanche 12 novembre, nouveau coup de pression des agents sur leur direction, ils ont été plus de 200 à bloquer les sorties des balayeuses qui devaient partir nettoyer le marché de Caen.

En lien avec l’intersyndicale CGT, CFDT, FO, SUD, ils se sont donnés rendez-vous aux abords des sites à 6h00, à 6h30 l’ensemble des sites concernés étaient bloqués !

La matinée s’est passée calmement avec feu de joie ou de révolte ou sûrement des deux.

Les pétards retentissants peut-être aux oreilles de la police comme des tires de kalachnikov les ont fait déplacé, mais aucune gêne ou interposition à l’arrivée.

Sur l’heure de midi, nous avons appris que la ville avait loué une grosse balayeuse avec chauffeur à Véolia et les ingénieurs (A+) ont mis les tenues et sont allés faire le boulot, on appelle cela « collaboration de classe » !!!

Quand les agents ont su cela, ils ont décidé en AG d’intervenir en se lâchant un peu...par une bonne descente sur le marché afin de foutre un joyeux bordel (hein macron ;-) ) en étalant des milliers de cagettes et de détritus partout...On appelle cela « solidarité de classe » !!!

Ça s’est terminé vers 16h30 avec des actions nouvelles de programmées dans les prochaines heures...

Et puisque seul le rapport de force déterminera la victoire, il est important par le bouche à oreille de convaincre pour demain son copain qui n’était pas là hier, à se joindre à la lutte, de soutenir clairement l’intersyndicale, de participer aux A.G, et de ne penser qu’à la victoire !

N’ôtons pour la petite histoire, qu’à Cherbourg, les agents font toujours 1547h/an après une mobilisation exemplaire de 1 200 agents sur près de 2 000.

...Les agents tiennent contre vents et marée !

B.

Un article au hasard

Édito – Notre révolution numérique passe par le libre

Nous avions la rage d’être encore présents sur des réseaux sociaux, dont nous dénoncions par ailleurs et parmi tant d’autres les dérives, d’avantage épris par le profit que par la volonté de nous permettre à toutes et tous d’échanger en toute liberté. Afin d’être en accord entre discours et actes, nous avons décidé de clore les comptes que nous avions sur les Tumblr, Twitter et autre Facebook, représentants du capitalisme relooké sympathique qui font des personnes des produits et les modélisent en (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don