Délai supplémentaire pour finir l’EPR de Flamanville

, par Résistances

Le décret [1] accordant 3 ans supplémentaires au décret d’autorisation de construction de l’EPR vient de sortir : Sans surprise, dans la confusion institutionnelle actuelle, l’État passe outre aux réglementations. Sans nouvelle enquête publique, le décret d’Autorisation de Construction (DAC) de l’EPR est prolongé de 3 ans par le Gouvernement, à la demande d’EDF.

Il est sorti, un hasard, le 23 mars, le jour même où Bernard Cazeneuve, ex Maire de Cherbourg et nouveau Premier Ministre, pro-nucléaire notoire, est venu inaugurer le début des travaux de construction de pales d’éoliennes sur le port de Cherbourg et le jour même de la tenue d’une réunion de la commission locale d’information de Flamanville, où l’information n’a même pas été évoquée. Une façon de masquer médiatiquement le fait qu’entre l’enquête publique de 2006 et le premier DAC d’avril 2007, d’une part, et, d’autre part, la prolongation à 13 ans, beaucoup d’éléments ont modifié de façon substantielle le projet initial, notamment, l’abandon du type de combustible envisagé et la fragilité reconnue du fond et du couvercle de la cuve pour excès de carbone dans les aciers, susceptible de remettre en cause sa résistivité à de fortes pressions et de provoquer un accident majeur.

Dans ce cas de modifications substantielles d’un projet industriel important, rappelons que la loi impose que le responsable, en l’occurrence l’Etat ultra majoritaire dans le capital d’EDF se doit de faire une demande préalable de nouvelle enquête publique.

De quelle exemplarité l’ETAT peut-il se targuer quand il transgresse les lois qu’il demande aux autres d’appliquer, et ce, en pleine période électorale ? Nous voulons croire que le droit démocratique s’applique à l’Etat et à ses représentants. Attaché à la séparation des pouvoirs, ici, celle de l’Exécutif et du Judiciaire, le CRILAN étudie les moyens juridiques de faire annuler une décision du pouvoir nucléaire politico-industriel qui bafoue, une fois encore la démocratie.

Voir en ligne : Comité de Réflexion, d’Information et de Lutte Anti-Nucléaire

Un article au hasard

A ceux qui soudain se réclament de Jaurès

… tout en agissant à l’exact opposé. Voilà ce que Jaurès disait à Lille, le 26 novembre 1900 :
« À mes yeux, citoyens, l’idée de la lutte de classes, le principe de la lutte de classes, est formé de trois éléments, de trois idées. D’abord, et à la racine même, il y a une constatation de fait, c’est que le système capitaliste, le système de la propriété privée des moyens de production, divise les hommes en deux catégories, divise les intérêts en deux vastes groupes, nécessairement et violemment opposés. Il y a, d’un (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don