6 février 1934 – 6 février 2014 : Restons vigilants !

, par Résistances

Le 6 février 1934, plusieurs organisations d’extrême droite et ligues factieuses appelaient à se rassembler avec l’objectif non dissimulé de faire tomber un gouvernement et, au-delà, d’en finir avec la République.

Les factieux visaient à imposer les valeurs salvatrices d’un ordre éternel, d’une xénophobie solidement antisémite et, par la violence, à renverser une République stigmatisée comme la chose des « rastaquouères » des juifs, des francs-maçons et des « bolcheviks ».

Quatre-vingt années et une guerre mondiale plus tard, un rassemblement de réseaux, dont le point commun est la haine de l’égalité républicaine, agite le spectre d’un nouveau 6 février. L’objectif est moins d’affirmer des désaccords politiques avec le gouvernement en place que d’organiser la mise à bas morale du principe d’égalité républicaine.

La section Ligue des Droits de l’Homme Lisieux Pays d’Auge appelle à combattre fermement cette stratégie de la peur et cette exaltation de l’ordre moral. C’est en rassemblant sur des valeurs d’égalité et de fraternité, de respect et de progrès social, que les forces républicaines peuvent relever le défi qui leur est lancé..

Face aux menaces et aux discours de haine, La section Ligue des Droits de l’Homme Lisieux Pays d’Auge appelle les citoyennes et citoyens, les démocrates et les républicains à voter massivement aux prochaines élections municipales pour une République fraternelle et sociale porteuse d’un avenir meilleur pour tous.

Ligue des Droits de l’Homme Lisieux Pays d’Auge, le 4 février 2014.

Un article au hasard

Jeune étudiant et étudiante, ne crois plus avoir de droits

Cela faisait un peu plus de 30 ans (1986, Loi Devaquet) qu’un gouvernement n’avait pas brandi, par peur de la contestation étudiante, la menace de l’instauration de la sélection à l’entrée de l’université. Le duo Macron-Vidal pense pouvoir profiter du scandale de la faillite d’APB pour imposer autoritairement une sélection à l’entrée de la fac qui reviendrait à détruire le fondement même d’une démocratisation de l’enseignement supérieur déjà moribonde.
Ce dont il s’agit, c’est, selon les propres mots de (...)

free[G]allery est une plate-forme de photographies militantes ou de découvertes, ouverte à toute personne adhérant à l'idée du libre partage et de la copyleft attitude. Découvrir

anti[K]network est un réseau social militant, ouvert, sans pub, respectueux de la vie privée et autogéré par toutes celles et tous ceux qui cherchent à construire collectivement un autre monde. Découvrir

free[B]logs est une plateforme libre qui vous offre la possibilité de créer en quelques clics, gratuitement et sans publicité votre blog. Découvrir

free[C]loud est un outil libre et gratuit qui vous permet de synchroniser vos docs, agendas, contacts, etc. sur vos téléphones, tablettes et ordinateurs. Découvrir

Soutenir par un don